Gestion optimisée de la pharmacie avec l’outil informatique

A l’heure du « tout numérique », de nombreux commerces et points de vente ont dû se doter de matériel informatique. Facilitant d’une part la gestion des ventes, et d’autre part la gestion des stocks, l’informatique est devenu aujourd’hui nécessaire dans de nombreux domaines. C’est ici le cas pour le domaine pharmaceutique, et tout particulièrement pour les pharmacies qui connaissent un trafic important de clients chaque jour.

L’informatique et la gestion des ventes.

Grâce à l’informatique, les pharmacies peuvent en effet désormais contrôler leurs ventes de façon optimale. Lors de toute vente de médicaments ou de produits parapharmaceutiques, l’outil informatique permet de nos jours aux pharmaciens et à leurs collaborateurs de saisir directement les ventes de produits dans des logiciels professionnels. Ces logiciels facilitent d’une part les ventes en terme de visibilité des produits disponibles mais avant tout en terme de cohérence avec les ordonnances qui sont présentées au comptoir. De fait, une fois les différents médicaments et produits en vente dans la pharmacie saisis dans la base de données du logiciel, ces derniers ne peuvent plus être confondus avec d’autres. Par ailleurs, afin d’optimiser le service au clients, certaines pharmacies sont aujourd’hui dotées d’une connexion directe à un chariot informatisé qui transporte de la réserve de médicaments au comptoir les produits sélectionnés par le vendeur, il s’agit la d’une véritable miniaturisation des méthodes de gestion d’entrepôt utilisées dans l’industrie. Délais d’attente réduits pour la clientèle et cohérence entre la saisie informatique et la délivrance physique du ou des médicaments sont donc au rendez-vous, augmentant ainsi la rentabilité de l’activité au niveau du pharmacien et de son commerce et apportant un surcroît de satisfaction à la clientèle souvent fidèle à son officine ou restant à fidéliser.

L’informatique pour la gestion des stocks.

Par ailleurs, l’informatique en pharmacie apporte également un avantage réel pour le gérant de la pharmacie concernant la maîtrise de ses stocks. Grâce à l’informatisation des ventes, les médicaments et produits délivrés sont automatiquement déduits des stocks, et des alertes dans le logiciel utilisé sont paramétrables afin d’avertir le professionnel lorsque les stocks de certains produits atteignent des seuils considérés comme faibles ou insuffisants. Avantage certain pour une pharmacie qui tend à satisfaire sa clientèle tout en s’adaptant aux différentes périodes de l’année qui connaissent des pics de consommation types de médicaments et produits. Ainsi, nulle rupture de médicaments spécifiques lors des périodes de grippe par exemple, ou encore de produits dédiés au bien-être qui peuvent être fortement demandés lors de la période estivale.

En conclusion, l’outil informatique, devenu quasi incontournable de nos jours pour tout commerce, trouve pleinement son utilité au sein des pharmacies et leur permet de s’ancrer dans une dynamique de vente optimisée pour une consommation toujours aussi importante en France. De plus, lors des inventaires manuels des stocks, l’outil informatique montre son efficacité puisqu’il a déjà en grande partie généré des quantités restantes réalistes qu’il suffit alors de simplement contrôler régulièrement.